The Sydney String Centre

Son et technologie : l'accord parfait

Un des instruments de musiques les plus appréciés dans le monde, le violon, symbole du soin et de l'artisanat, trouve une évolution gagnante tout en conservant une qualité maximale, dans une entreprise australienne à l'inspiration italienne.

Client: THE SYDNEY STRING CENTRE
Ville: SYDNEY
Pays: Australie
Produkt: ROVER A,

Les premiers violons sont apparus à Cremona dans le Nord de l'Italie au seizième siècle. Les noms tels que Stradivari et Guarneri sont parmi les plus connus des premiers maîtres de la région et leurs violons qui ont survécu sont à la fois des œuvres d'art irremplaçable et certains des instruments de musique les plus précieux. Les violons ont été populaire tout au long de l'histoire en raison de leur petite taille et leur son agréable et aujourd'hui ils sont entre l'un des instruments de musique les plus populaires dans le Monde. La famille Glanville fournit des instruments à cordes aux musiciens australiens depuis vingt-six ans et avec Biesse en tant que partenaire, elle est prête à continuer la tradition de la qualité et de l'artisanat avec un produit abordable.

Le Sydney String Centre à Chatswood, un quartier dans le nord de Sydney, est l'un des peu-nombreux fournisseurs d'instruments à cordes en Australie. Il n'y a qu'une poignée de luthier qui produisent un nombre limité d'instruments dans le pays; la majorité sont aujourd'hui importé d'Europe ou de l'Asie. Localement les instruments fait à la main ont les normes de qualité les plus élevées, mais coûtent beaucoup de temps et d'argent en production, et souvent hors de portée de la plupart des gens. David, un luthier, et Carmel, un professeur de musique, ont vu la nécessité d'une gamme d'instruments conçus pour tous, de l'écolier au musicien professionnel, et ont créé une entreprise à Naremburn dans garage de voiture en 1990. Le Sydney String Centre a toujours fait attention aux détails, à la qualité des produits et à une excellente assistance. La société vise à fournir un produit de qualité à un prix abordable pour tous ceux qui souhaitent prendre du plaisir à jouer du plus doux des instruments à corde. Le produit importé est fini par David Glanville et son équipe compétente de luthiers et est professionnellement configuré et ajusté pour obtenir un son de la plus haute qualité.

Afin d'assurer un contrôle complet de la qualité et fournir un service plus rapide et plus personnalisé; David et Carmel ont convenu avec la fille Libby et les fils Doug et Max d'investir dans la technologie, propulsant le Sydney String Centre à un tout nouveau niveau. Le plan était d'être le premier fabricant de violon à utiliser une fabrication de pointe, combiné avec leurs compétences hautes gammes de luthier, comme l'explique Doug, “Nous traitons tous nos clients de la même façon, que ce soit un étudiant ou musicien jouant des concert devant le monde entier. C'est important qu'ils aient la meilleure qualité pour le prix de l'instrument et qu'ils expérimentent notre entreprise dans son meilleur".

The Sydney String Centre: Photo 1

La transition vers la fabrication n'aurait pas été possible sans le talent impressionnant de la famille Glanville et sans Biesse, qui a joué un rôle important en tant que partenaire technologique de l'entreprise. Comme l'a déclaré Max: «Nous produisons un petit nombre d'instruments de haute qualité, mais avec Biesse, nous avons réalisé que nous pouvions ramener une partie de notre production en Australie. Nous avons choisi Biesse car nous avons entendu seulement du positif sur leurs produits et logiciels. En tant qu'ingénieur industriel, je suis excitée par les possibilités qu'un bon logiciel apporte. Nous pouvons maintenant contrôler toutes les phases de production pour un produit de meilleure qualité”.

Quand la famille Glanville a commencé à chercher un fournisseur pour les machines dont ils avaient besoin il y a un an, ils ont posé une question: comment pouvaient-ils produire un produit de qualité en Australie, en prenant en compte le prix élevé du travail ? La réponse est venue avec une visite de l'usine Biesse à Pesaro pour un test avant que les entreprises ne décident de travailler ensemble. Un certain nombre de pièces ont été traitées sur des gabarits fait sur mesure et Biesse a fait tout son possible pour s'assurer que toutes les préoccupations que Max avait étaient mises au repos. "Lors de notre visite, Biesse nous a donné accès à tous les spécialistes de hauts niveaux qu'ils avaient, ce qui nous a aidé à obtenir les résultats que nous recherchions allant même au-delà que nos attentes les plus élevées".

Élu jeune concepteur australien de l'année, Max a pu explorer pleinement les possibilités du logiciel bSolid et exécuter sur la machine Rover A 5 axes toute la mesure des exigences du produit. Pour Max, la capacité du logiciel de visualiser les parties complexes tel que les formes avant et arrières; le cou et le rouleau magnifiquement taillé étaient exceptionnels. La capacité de simuler en temps réel et en espace la fabrication de chaque partie était une solution fantastique. "En tant que concepteur industriel, le logiciel bSolid me permet de repousser les limites d'un engin centenaire". C'était la dernière case à cocher nécessaire pour que David et Carmel fassent un investissement aussi important.

Max compare un instrument à cordes à une supercar ou à une belle montre où les pièces sont fabriquées sur des machines mais assemblées à la main. "Non seulement nous avons eu besoin d'une machine qui pourrait produire les pièces complexes requises pour le haut niveau de précision que nous espérions atteindre, mais nous avons également eu besoin d'utiliser des outils à petits diamètres pour usiner autant que possible, en particulier le rouleau". Un violon est un travail d'art et nous croyons pouvoir produire de l'art à une échelle industrielle. Une partie du transfert artistique est la capacité de Biesse à produire des pièces avec des tolérances qui ne seraient normalement effectuées qu'à la main. Vous pouvez créer n'importe quoi sur une machine, mais c'est ce que nous pouvons explorer avec notre modèle Rover A que je trouve le plus excitant ", explique Max.

"La qualité est très importante pour nous; nous voudrions qu'on se souvienne de nous comme les innovateurs modernes de la fabrication de violons dans le monde. Nous avons besoin d'un processus de production flexible à la fois pour pouvoir apporter des changements et parce que nous devons offrir à nos clients un service rapide; Nous devons être en mesure de produire de petits lots à bon prix. La Rover A nous donnera cette flexibilité et un avantage concurrentiel "a déclaré Max.

Le premier violon à quatre cordes nous le devons à Andrea Amati qui a travaillé comme apprenti pour certains des plus grands fabricants de violon de l'histoire. Il est normal que sa ville natale de Cremona soit à moins de 300 kilomètres de Pesaro, la maison de Biesse. Il est normal que Biesse aide à faire vivre la tradition que ces grands maîtres continuent dans le monde moderne. Et Doug et Max s'accordent à dire: "Nos instruments sont basés sur des designs classiques italiens et maintenant la technologie italienne nous aidera à ouvrir de nouvelles terres ici en Australie". L'art rencontre la technologie et devient accessible pour tous: maintenant c'est l'accord parfait".

En tant que concepteur industriel, le logiciel bSolid me permet de repousser les limites d'un engin centenaire
Max Glanville Co-gérant
Max Glanville
The Sydney String Centre: Photo 2
The Sydney String Centre: Photo 3
The Sydney String Centre: Photo 4
The Sydney String Centre: Photo 5
Les grandes idées ont besoin de grands partenaires.
Découvrez comment vous pouvez transformer votre entreprise avec Biesse.
Cookies help us to provide our services. Using these services, you agree to the use of cookies from us. Info